Champs-Élysées : ce que l'on sait de l'attentat raté

Paris a une nouvelle fois été la cible d’une attaque. Lundi, un homme de 31 ans, islamiste radicalisé, a foncé avec sa voiture chargée d’une bonbonne de gaz et d’armes sur des gendarmes sur les Champs-Élysées à Paris, sans faire de blessé, avant de mourir dans cet attentat raté, près de deux semaines après une attaque djihadiste sur le parvis de la catdrale Notre-Dame. L’attaque, qui n’a pas été revendiquée jusque-là, est survenue peu avant 16H00 au coeur du Paris touristique, près d’un mois après l’assassinat d’un policier par un jihadiste, abattu par les forces de l’ordre, déjà à deux pas du Rond-Point des Champs-Elysées. « Une nouvelle fois, les forces de sécurité en France ont été visées avec cette tentative d’attentat sur les Champs-Élysées. Un escadron de gendarmes mobiles de Chaumont (Haute-Marne) descendait les Champs-Élysées quand un individu a percuté la voiture de tête », a déclaré à la presse le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, déplorant cette « tentative d’attentat ».

Issu d’une famille salafiste, l’auteur, qui n’avait jamais été condamné, était fiché S (pour Sûreté de l’Etat) depuis 2015 pour son appartenance à la « mouvance islamiste radicale », a-t-on appris de sources concordantes. Une bonbonne de gaz, une kalachnikov, deux armes de poing et

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lepoint.fr/rss.xml -

- Catégorie - Le Point.fr

PUBLiCiTÉ

Vous aimerez aussi...

Translate »