EN IMAGES. Le corps du «combattant» Cheick Tioté rapatrié en Côte d’Ivoire

«Je viens chercher un frère, un collègue, un ami. Je ne sais pas comment exprimer ma tristesse», lâche Wilfried Bony, venu jeudi soir accueillir à l’aéroport d’Abidjan, en compagnie d’autres internationaux ivoiriens, le corps de son ancien coéquipier Cheick Tioté, mort d’un arrêt cardiaque à l’âge de 30 ans. C’était le 5 juin lors d’une séance d’entraînement avec son club Beijing Enterprises (2e div. chinoise).

 

«Repose en paix, Cheicky», clament-ils via un message écrit sur leur maillot, dans la salle d’attente. Parmi la vingtaine d’autres internationaux, figurent Bonaventure et Salomon Kalou, Saka Tiéné ou encore Kader Keita. «Quand je suis arrivé en équipe nationale en 2010, il a été la première personne à me conseiller», se souvient l’attaquant Bony, passé par Manchester City et Stoke City. «C’est important pour nous d’être là, explique Kader Keita, l’une des stars des Eléphants. C’était notre petit frère, avec qui on a tout partagé en équipe nationale. C’était devenu comme une famille. Si on est là aujourd’hui, c’est pour lui montrer qu’il avait une famille dans le football aussi.»

 

L’ancien sélectionneur français de la Côte d’Ivoire Hervé Renard, qui avait conduit les Éléphants, dont Tioté, à la victoire à la

...

La suite...

....

Lien source - http://rss.leparisien.fr/leparisien/rss/actualites-a-la-une.xml -

- Catégorie - Le Parisien.fr

PUBLiCiTÉ

Vous aimerez aussi...

Translate »