Le Maroc tente de protéger l’Al-Hoceïma du tourisme de masse

Peu connu des touristes qui envahissent chaque été les côtes de la mer Méditerranée, le parc d’Al-Hoceïma se cache dans les hautes falaises de l’arrière-pays montagneux du nord du Maroc. Véritable joyau du Rif, ce parc naturel est parmi les sites côtiers les mieux préservés de l’Empire chérifien. Bordé par des eaux turquoises, il renferme une biodiversité d’une richesse incroyable que le gouvernement marocain espère protéger grâce au développement d’un éco-tourisme responsable.

“Le parc d’Al-Hoceïma, c’est 40 kilomètres de falaises de 600 mètres de haut! Bien plus que les calanques de Marseille”, explique plein d’enthousiasme Houssine Nibani, président de l’Association de gestion intégrée des ressources (Agir), fortement impliquée dans la conservation de ce parc naturel.

Avec ses 48.460 hectares de superficie (dont 19.000 hectares de zone marine), le parc national d’Al Hoceïma est la plus importante aire protégée de la côte méditerranéenne du Maroc. La partie terrestre est parsemée de villages berbères alors que la façade maritime offre des roches à pics et une eau bleue translucide. Un cadre paradisiaque qui attire chaque été le roi Mohammed VI.

“Ces falaises qui se jettent à pic dans la mer offrent un échantillon remarquable de la biodiversité du pourtour méditerranéen. Dans une mer saturée comme

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

- Catégorie - ZEGreenWeb.com

PUBLiCiTÉ

Vous aimerez aussi...

Translate »