Les lieutenants de Bayrou pour moraliser la vie politique

C’est un chantier colossal qui attend le ministre de la Justice et son cabinet chargés par le président Macron de porter sur les fonts baptismaux la première loi du quinquennat sur « la moralisation de la vie politique ». François Bayrou, nommé Place Vendôme, ayant annoncé qu’il se mettrait au travail sur ce sujet immédiatement après son entrée en fonction, avec pour objectif de présenter un projet de loi avant les législatives. La constitution de son cabinet était donc prioritaire.

Édouard Geffrey, 38 ans, maître des requêtes au Conseil d’État, a été nommé ce matin directeur de cabinet du garde des Sceaux. Cet énarque, d’un an de moins qu’Emmanuel Macron et diplômé de la promotion suivante (Romain Gary), était depuis 2012 directeur des affaires juridiques de la Cnil. Il aura pour adjoint l’ex-procureur de Compiègne Stéphane Hardouin, 45 ans, nommé à la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) en 2016 par Robert Gelli. Et qui survit donc au changement de gouvernement.

LIRE aussi Coignard – Bayrou, le moralisateur

Un polytechnicien, conseiller spécial

Pierre-Emmanuel Portheret, proche de François Bayrou, devient chef de cabinet. Actuellement en poste comme secrétaire général de la préfecture du Morbihan, cet ancien collaborateur du patron du Mouvement démocrate (MoDem) avait été son directeur adjoint de campagne

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lepoint.fr/rss.xml -

- Catégorie - Le Point.fr

PUBLiCiTÉ

Vous aimerez aussi...

Translate »